Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 12:36

QUELQUES PREMIERES REFLEXIONS NON EXHAUSTIVES SUR LA POLITIQUE CULTURELLE DEPARTEMENTALE
MINI BILAN ET PREMIERES EBAUCHES DE PERSPECTIVES

 

AVANT PROPOS ET CONTEXTE GENERAL

Le département du Val d’Oise a pris en compte la nécessité d’établir une politique culturelle depuis de nombreuses années et ceci à l’instar de la plupart des départements, régions et villes de France.

La mise en place d’un tel pan d’activité au côté de celui du développement économique, sportif, social … Est devenu une dimension indispensable à l’image et au dynamisme des collectivités territoriales et à leurs crédibilités.

Ces politiques « de service public de la culture » sont devenues tellement importantes qu’elles sont menées même au niveau départemental et régional malgré l’inexistence de compétences obligataires dans ces domaines, mis à part éventuellement, le travail culturel en direction des collèges pour les départements et des lycées pour les régions, qui découlent directement du rattachement de ces établissements aux deux niveaux de compétences précités.

À ce titre d’ailleurs, ce qui est entrepris dans le département, en direction de l’action culturelle et notamment en appui à l’aide aux déplacements des collégiens pour les dispositifs : collèges au cinéma, théâtre au collège, les jumelages entre établissements d’enseignements et les équipements culturels … est nettement insuffisant.

Il en est de même, pour ce qui est entrepris en direction de l’action sociale, des secteurs 3e âges, Handicapés, publics en difficulté … Pans d’actions qui devraient être directement dépendant de la compétence départementale, et que l’on peut regrouper autour des notions « de culture territoriale et solidarité ».

Dans ces domaines toutefois il faut être conscient que le désengagement de l’Etat sur l’ensemble de ces dispositifs de l’action culturelle - (politique de la ville, classes à projets culturels, culture à l’hôpital mais aussi soutien aux festivals et plus globalement à toutes les actions culturelles territoriales ...) - ne facilite pas le travail de ces mêmes collectivités territoriales qui sont de ce fait amenées à se substituer de plus en plus à l’absence et au retrait de celui-ci.

De fait et bien normalement l’intervention du département touche l’ensemble des secteurs du domaine culturel :

  • Arts contemporain,

  • Arts plastiques,

  • Archives et patrimoine,

  • Livres et bibliothèques,

  • Cinéma,

  • Spectacles vivant –musique, danse, théâtre, musiques actuelles, cirque)

  • ….

    Lire l'intégralité de la note

Partager cet article

Repost0

commentaires