Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 07:41

Pour:

Monsieur le Président du Conseil général du Val d'Oise

  •     Après la suppression des bourses pour les lycéens
  •     Après l’augmentation de Rest’O collège
  •     Après l’augmentation des impôts des familles du Val d’Oise

Vous avez décidé unilatéralement d’arrêter de subventionner les cartes Imagine’R pour les lycéens non boursiers du Val-d’Oise.

Le coût de la carte « Optile » a doublé passant de 57€ à plus de 107€ par enfant.

Pour la carte Imagine’R, les familles des lycéens du Val d’Oise voient le prix doubler suite à la fin de la subvention départementale. Pour 2 zones, les tarifs passent de 161 € à 314€, pour 5 zones ils passent de 344€ à 680€.

Ces désengagements et augmentations sont disproportionnés et injustifiés, elles pénalisent directement les familles notamment les plus modestes et les plus fragiles.

Le pouvoir d’achat des familles ne peut en aucun cas être la variable d’ajustement.

Mais d’autres choix sont possibles, c’est une question de volonté politique !

Monsieur le Président du Conseil Général, Madame et Messieurs les conseillers généraux, nous vous demandons de renoncer à ces mesures et de réunir tous les acteurs du Conseil Départemental de l’Education Nationale (élus, parents, enseignants, associations complémentaires, ...) pour évoquer ensemble les solutions alternatives afin d’éviter de grever à nouveau le pouvoir d’achat des familles du Val d’Oise.

    Les signataires

Signer la pétition

 

La Pétition Contre l'augmentation des transports scolaires dans le Val d'Oise pour les collégiens et lycéens, sera adressée au Monsieur le Président du Conseil général du Val d'Oise. Elle est créée et écrite par la communauté FCPE 95.

Cette pétition se trouve hébergée sur Internet sur le site Pétition Publique qui met à disposition un service public gratuit pour les pétition en ligne.

Au cas où vous auriez une question pour l’auteur de la pétition, vous pourrez l’envoyer par l’intermédiaire de cette page de contact

Partager cet article
Repost0
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 12:42

"Un Monde d'Avance - Val-d'Oise" salue une nouvelle fois l'organisation des "Boutins d'Or" par la mairie de Bezons et le Collectif Valdoisien du Logement.

Voici le programme :

2e_Boutins-d-Or.jpg

Partager cet article
Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 09:58
La gauche boycotte la séance du Conseil général en réaction au report du vote du budget
(VOnews.fr - 16/03/2012 23:00)
Chaises vides au Conseil général du Val d’Oise. La gauche a boycotté la dernière séance. Une décision qui fait suite au report du vote du budget initialement prévu vendredi. La majorité explique ne pas avoir reçu à temps les barèmes de calcul de la taxe foncière. L'Etat laisse jusqu'au 15 avril aux collectivités pour adopter leur budget. Celui du Val d'Oise sera voté le 13 avril. Une explication qui ne convainc pas l’opposition qui a mis en scène sa désapprobation. 
 
Dans la salle des délibérations, les élus de la majorité se sont sentis un peu seuls ce vendredi matin. Leurs collègues de l’opposition n’ont pas répondu à la convocation du président du Conseil général. Au même moment, les conseillers généraux de gauche étaient dans leur bureau. Ils ont choisi de boycotter la séance après avoir appris le report du vote du budget.

La majorité est incapable d’organiser le vote du budget de l’assemblée, dénonce le socialiste Didier Arnal, chef de l’opposition. Au lieu d’un débat on assiste à un cafouillage incroyable,  un deuxième débat sur les orientations budgétaires avec une information très aléatoire pour habiller une décision qui aura des conséquences sur le pouvoir d’achat des valdoisiens : une augmentation de la fiscalité. Nous ne voulions pas participer à cette mascarade

 Retarder le budget d’un mois, ce n’est pas sérieux. On retarde les lancements de marchés”, renchérit Didier Vaillant, le conseiller général de Villiers-le-Bel avant d’ajouter que “le vote du budget, c’est le moment où l’on vérifie s’il y a une majorité”. Et la gauche en est persuadée, c’est “la vraie raison” du report du vote du budget initialement prévu ce vendredi et programmé désormais au 13 avril. “Aujourd’hui, je pense que la droite n’avait pas la majorité pour voter le budget. Ils ont trouvé un artifice pour retarder le vote”, estime Jean-Pierre Béquet, élu du Sausseron. 

Pour le communiste Dominique Lesparre, maire de Bezons, “deux augmentations de 20%, ce n’est pas facile à vendre. Avec une baisse des aides aux collectivités et aux associations, c’est la triple peine. Il y a une crainte chez les conseillers généraux, notamment les députés sortants. Il y a des sièges qui se tiennent à très peu de choses”.

 A droite, la majorité dénonce “les fantasmes” de sa majorité. Si le budget a été reporté, c’est pour des “raisons techniques”. La majorité explique ne pas avoir reçu à temps les barèmes de calcul de la taxe foncière. “Il nous faut impérativement connaître les bases. Il y aurait insécurité juridique à voter le budget aujourd’hui. L’Etat nous laisse jusqu’au 15 avril”, explique Arnaud Bazin, président de l’assemblée départementale. 
 
L'élu dénonce "un coup de com" de son opposition. Le conseiller général UMP Xavier Péricat va plus loin : "En refusant de siéger ce matin lors de la séance plénière consacrée aux orientations budgétaires, les élus socialistes du Conseil général ont une nouvelle fois tenter d’échapper à leurs responsabilités dans la situation budgétaire et financière dramatique que connaît le département du Val d’Oise… après seulement trois années de gestion socialiste entre 2008 et 2011!"
La dette du département a augmenté de 62% en trois ans sous la gestion précédente”, rebondit Gérard Seimbille. Le vice-président aux finances note que “le département dès cette année enregistre 6 millions de charges supplémentaires au regard des intérêts”.

En raison de la situation économique du département, Arnaud Bazin confirme qu’il y aura bien une augmentation de la taxe foncière, de l’ordre de “40 euros supplémentaires par logement par an”. “J’ai mis longtemps à m’y résoudre, je n’ai pas été le seul. Ce n’est pas notre culture d’augmenter les impôts.” Mais, selon le vice-président délégué aux Finances “il y a une impérieuse nécessité à endiguer l’endettement”. 

Concernant les supposés tiraillements en internes dans sa majorité, Arnaud Bazin déclare que “tant qu’il n’y a pas de vote exprimé, on est dans le fantasme complet de la part de l’opposition”. 

Le président du Conseil général va convoquer une nouvelle assemblée générale lundi 19 mars. Les élus de gauche, qui notent que la commémoration du 50e anniversaire du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie tombe le même jour, n’envisagent pas d’être présents lundi.
 
VOIR LE REPORTAGE DE VOtv :


1603 La gauche boycott la scéance du Conseil... par vonews

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 07:17

(VOnews.fr - 25/10/2011 07:00)

Suite à la démission de Ghouti Ben Habib, conseiller municipal depuis 2001, Steven Dutartre qui était sur la liste menée par Gérard Sebaoun en 2008 va lui succéder et sera installé en conseil municipal lors de la séance du 24 novembre prochain.

Ghouti Ben Habib est bien connu du milieu sportif franconvillois et notamment du Football Club du Franconville-Plessis Bouchard. Il a été jusqu'à cette année trésorier de la section socialiste de Franconville.

Steven Dutartre, 27 ans, lui succédera au conseil municipal de Franconville. Il est adhérent du Parti socialiste depuis 2004. Le 21 septembre dernier, il a participé à la fondation du Cercle citoyen qu'il préside et qui veut créer du lien entre les les citoyens et le monde de la politique. Il est également impliqué dans d'autres associations notamment Anticor qui lutte contre la corruption des élus.

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 07:08

(VOnews.fr - 25/10/2011 16:58)

La mairie de Saint Gratien obligée d’accepter les enfants de réfugiés dans les services périscolaires de la ville. Le tribunal administratif de Cergy vient de rendre sa décision ce mardi dans cette affaire qui concerne 19 enfants. Son effet est immédiat mais provisoire. Le fond de l’affaire sera jugé dans quelques mois.  

 La décision du tribunal administratif de Cergy vient de tomber : les 19 enfants de réfugiés tchétchènes pourront s’inscrire à tous les services périscolaires de la commune. Ils en étaient privés depuis septembre 2010 par la mairie qui vient par la même occasion d’être condamnée à 1 500 euros d’amende. La municipalité comparaissait jeudi après le dépôt d’un référé de la FCPE 95 qui voulait dénoncer « une attitude discriminatoire ».

Rupture de l’égalité devant les services publics

Si la mairie a avancé l’insuffisance de la capacité d’accueil de ses services et le manque de ressources des familles concernées, le juge n’a pas retenu ses explications. Il a estimé qu’il y avait rupture de l’égalité devant les services publics et que la situation était « urgente », deux conditions nécessaires à une telle décision. Cette ordonnance du tribunal prend effet immédiatement mais est provisoire. Si les enfants pourront logiquement s’inscrire dès ce mercredi aux services périscolaires de la ville bien que l’on soit en période de vacances scolaires, le tribunal se prononcera dans quelques mois sur le fond de l’affaire. De son côté, la mairie peut déposer un recours non suspensif devant le Conseil d’Etat. A l’heure de la rédaction de cet article, nous n’avons pas pu joindre le maire de Saint Gratien pour connaître sa position.

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 08:00

(VoNews.fr - 21/07/2011 08:00)

Alors que la dernière séance du Conseil général a enterré l’aide au permis de conduire et instauré la mise en place du dispositif  « Entrée dans la Vie Active » (EVA), les jeunes socialistes valdoisiens dénoncent « une politique qui, sous couvert de refonte des dispositifs en vigueur, ne vise qu’à dégager des économies au détriment des jeunes et de leurs familles dans une période de précarité accrue. »

Le Conseil général a tranché, les jeunes Valdoisiens bénéficieront dorénavant de moins d’aides. Mesure phare de la gauche lors de sa présidence, l’aide au financement du permis de conduire a été abandonnée en partie. Elle est désormais conditionnée à un projet professionnel. Inadmissible pour les jeunes socialistes qui critiquent « une régression majeure en matière d’action départementale en direction de la jeunesse. » Autre motif de mécontentement, la création du dispositif « EVA ». « Pour remplacer les aides actuelles, dont l’aide au permis mise en place par la gauche qui bénéficiait à près de 3 000 jeunes en 2010, la droite valdoisienne met en place une aide EVA  largement insuffisante, aux modalités d’application non précisées et focalisée sur le moment ponctuel de l’entrée dans la vie active ». En outre, les aides départementales à destination des lycéens et étudiants ont été supprimées au profit d'aides minimales pour les collégiens.

Les socialistes estiment que ces mesures « ignorent la diversité des parcours de vie des jeunes et notamment des étudiants qui peuvent avoir d’autres projets que de chercher rapidement un emploi ». Une décision qui passe d’autant plus mal que, lors de cette même séance, un rapport permettant d’attribuer jusqu’à 3 millions d’euros à une commune pour développer la vidéosurveillance a été adopté. « La majorité UVO-UMP, en élève appliqué du gouvernement, sacrifie les crédits dédiés à l’éducation et à la jeunesse », déclarent les jeunes socialistes.

Partager cet article
Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 17:59
Partager cet article
Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 17:14
(VOnews.fr - 23/05/2011)
« Double peine pour les Valdoisiens, lance le socialiste Didier Arnal, numéro 1 de l’opposition au Conseil général du Val-d’Oise. Après la hausse de la taxe foncière, la droite augmente fortement les tarifs de Rest'O Collège, une fois encore, les familles Valdoisiennes cibles privilégiées de l'UMP-UVO ! ». De son côté, face à un endettement record, le président du conseil général qui s’est engagé à faire 30 millions d’euros d’économie, explique vouloir « péréniser le dispositif grâce à un meilleur équilibre des aides ». Et Arnaud Bazin d’ajouter : «Nous allons continuer à améliorer le contenu des assiettes »

Désormais, en fonction des ressources, le prix du repas sera de 0,85 € pour le moins cher et de 2,60 à 3,75 € pour le plus élevé. « Nous avions fait depuis mars 2008, et pendant les trois années qui ont suivi, le choix de mesures déterminantes au bénéfice direct des Valdoisiens, telles que Rest'O collège, Vobébé ou l'aide au permis de conduire, positionnant clairement  le Conseil général en véritable bouclier social face à la crise économique et sociale sans précédent que subissent nombre de familles de notre département », réagit Didier Arnal, l’ancien président PS du département aujourd’hui dans l’opposition. « L'augmentation des tarifs de la restauration scolaire va impacter le pouvoir d'achat de façon très significative,  pour plus des trois quarts des foyers Valdoisiens concernés, notamment les familles issues des clases moyennes, dont les revenus sont bien trop souvent insuffisamment élevés au regard des charges auxquelles elles doivent faire face

De son côté, face à un endettement record, le président du conseil général qui s’est engagé à faire 30 millions d’euros d’économie, explique vouloir « péréniser le dispositif grâce à un meilleur équilibre des aides ». Et Arnaud Bazin d’ajouter : « Nous allons continuer à améliorer le contenu des assiettes »
Partager cet article
Repost0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 08:14
Partager cet article
Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 14:10
Montmorency : Des ténors de tous bords pour un canton à suspense (vidéo)
(18/03/2011 13:00)

Qui pour succéder au conseiller général de droite François Longchambon? Cinq candidats s'affrontent pour le canton de Montmorency-Groslay. Parmi eux, le maire divers gauche, François Detton, et l'UMP Michèle Berthy, conseillère municipale d'opposition. Cette semaine les ténors de la région sont venus apporter leur soutien pour ce canton à enjeu. Est-ce que la notoriété du maire de gauche transcendera un électorat montmorencéen de droite? Reportage.


Cantonales 2011 : Montmorency par vonews
Partager cet article
Repost0