Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 10:01
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 07:08
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 06:59

Hier soir, dans la salle des Ecuries, derrière l'Hôtel de Ville d'Ecouen, une cinquantaine de personne était venue écouter Gérard Filoche, Inspecteur du travail et membre du bureau national du Parti Socialiste.

Aubry-2012-1378.jpgIl était accueilli par Charlotte Brun, Première adjointe au Maire d'Ecouen et conseillère régionale, et Adélaïde Piazzi, Première adjointe au Maire de Montmorency. Emmanuel Maurel, vice président du conseil régional d'Île-de-France, et Michèle Greneau, Maire de Fontenay-en-Parisis, étaient également présents.

Aubry-2012-1380.jpg

Gérard Filoche a défendu avec le talent qu'on lui connaît les raisons qui l'ont amené très tôt à souhaiter puis soutenir la candidature de Martine Aubry à l'élection présidentielle, notamment à partir de son analyse de la crise économique et financière et de la centralité de la question sociale dans l'élection à venir ; Martine Aubry est notamment la seule à s'être prononcé clairement et précisément pour une augmentation des salaires, pour le retour à l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans (les annuités de cotisations seront négociées avec les partenaires sociaux), pour un retour à l'ordre public social. Comme le disait Gérard hier soir : "ce ne sont plus les coups de grisou qui tuent au travail, ce sont les AVC".

Aubry-2012-1384.jpg

Un débat riche s'est engagé dans la salle qui a été l'occasion de démontrer par la preuve la capacité de rassemblement de la gauche de la candidate Aubry. D'anciens responsables des Verts, militants du Parti de Gauche ou de sympathisants du Front de Gauche et du Parti Communiste Français sont venus témoigner de leur désir de participer aux Primaires Citoyennes et de voter Martine Aubry. La stratégie politique, ses propositions sur l'économie, les affaires sociales, l'énergie ou l'Europe ont emporté leurs convictions. Ils ont exprimé leur point de vue selon lequel seule Martine Aubry peut rassembler la gauche et remporter l'élection présidentielle.

Aubry-2012-1386.jpg

Les participants ont pu rappeler l'orginalité et le courage des propositions de Martine Aubry : la sortie du nucléaire, le non cumul des mandats, le refus de la pseudo-"règle d'or" budgétaire, la clarté sur le rassemblement de la gauche, une véritable solidarité financière européenne, l'égalité professionnelle femme-homme, la priorité au logement...

 

La soirée s'est terminée dans la convivialité ; les participants ont pu poursuivre la discussion autour d'un verre avec Gérard Filoche.

Frédéric Faravel

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 09:00

AubryRose

Avec Martine Aubry
2012, le changement pour une France plus Juste

 

Mardi 4 octobre 2011
20h30 - Écuries d'Écouen
(derrière l'Hôtel de Ville d'Écouen - plan ici)

 

Débat Public

Gerard_Filoche_1_blog.jpgavec

Gérard FILOCHE

Inspecteur du travail et membre du bureau national du Parti Socialiste

En présence de :

  • Charlotte Brun, Première adjointe au Maire d'Écouen, Conseillère régionale et Secrétaire nationale du PS en charge des personnes âgées, du handicap et de la dépendance
  • Michèle Greneau, Maire de Fontenay-en-Parisis
  • Emmanuel Maurel, Vice Président du Conseil régional, Conseiller municipal de Persan, Secrétaire national du PS en charge des universités d'été et permanentes
  • Adélaïde Piazzi, Première adjointe au Maire de Montmorency

bandeaupersonnalitesUMA95.jpg

 

planEcouen.jpg

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 08:24

(Vonews.fr - 4/10/2011 07:00)


Les transports d'IDF gratuits pour les 16-25 ans... par vonews

Depuis le 1er octobre, 17000 jeunes en insertion peuvent voyager gratuitement sur le réseau de transports francilien pendant la durée de leur formation. Le président de la Région l'a annoncé ce lundi lors d'une visite à l’Espace dynamique insertion Cesame d’Eragny-sur-Oise. Sont concernés les jeunes de 16 à 25 ans ayant le statut de stagiaires de la formation professionnelle dans le cadre des dispositifs régionaux Avenir jeunes, Programme qualifiant compétences et Ecoles de la deuxième chance. VOIR LE REPORTAGE de VOtv.

 Les jeunes en insertion se heurtent aujourd’hui à des grandes difficultés financières pour accéder aux transports publics. Cette contrainte se traduit trop souvent par des abandons dans les parcours d’insertion et de formation. Avec ce nouveau dispositif, les jeunes concernés se verront délivrer un titre de transport leur permettant de voyager gratuitement dans toute l’Île-de-France (zones 1 à 5) jusqu’à la fin de leur formation. L’organisme de formation les aidera à obtenir le Pass Navigo correspondant.

« A travers cette mesure, la Région remplit son rôle de bouclier social pour les jeunes Franciliens en situation de grande précarité », a déclaré Jean-Paul Huchon, le président de la Région Ile de France.

« Nous favorisons ainsi l’autonomie des jeunes et leur donnons de meilleures chances d’accéder à une formation qualifiante ou à un emploi », a souligné Emmanuel Maurel, vice-président chargé de la formation professionnelle, de l'apprentissage et de l'alternance.


Transports des jeunes :
Les autres dispositifs de la Région

Cette mesure complète deux dispositifs régionaux déjà en place pour aider les jeunes en insertion à se déplacer :

Les chèques mobilité
Afin d’aider les jeunes dans leurs démarches d’insertion, les missions locales peuvent leur distribuer des chèques mobilité. Ceux-ci prennent en charge 80% du coût d’un trajet. La Région finance cette mesure en association avec le STIF.  45 000 jeunes bénéficient chaque année d’un chèque mobilité.

Les chèques permis de conduire
L’acquisition du permis de conduire est une condition sine qua non de l’accès à l’emploi dans certains secteurs (transports) ou territoires (Roissy) et une condition nécessaire pour de nombreux autres métiers (bâtiment, aide à la personne, commerce, manutention, sécurité…).

Avec le chèque permis de conduire, la Région apporte un cofinancement aux projets portés par les missions locales, visant l’acquisition du permis B par les jeunes en démarche d’insertion professionnelle. Ce cofinancement est de 600 € maximum par permis.
Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 07:17


Martine Aubry invitée de C politique par martineaubry

"Je suis confiante parce que je crois qu'on a tous une responsabilité aujourd'hui et que nous savons bien qu'il faut changer profondément le système. C'est pour ça que je pense que je vais gagner les primaires. Parce que je pense qu'il y a beaucoup d'hommes et de femmes en France, qui sont engagés, et pas obligatoirement engagés en politique : engagés dans une association, engagés dans un syndicat, engagés tous simplement pour retrouver la France qu'on aime."

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 10:45

AubryRose

Avec Martine Aubry
2012, le changement pour une France plus Juste

 

Mardi 4 octobre 2011
20h30 - Écuries d'Écouen
(derrière l'Hôtel de Ville d'Écouen - plan ici)

 

Débat Public

Gerard_Filoche_1_blog.jpgavec

Gérard FILOCHE

Inspecteur du travail et membre du bureau national du Parti Socialiste

En présence de :

  • Charlotte Brun, Première adjointe au Maire d'Écouen, Conseillère régionale et Secrétaire nationale du PS en charge des personnes âgées, du handicap et de la dépendance
  • Michèle Greneau, Maire de Fontenay-en-Parisis
  • Emmanuel Maurel, Vice Président du Conseil régional, Conseiller municipal de Persan, Secrétaire national du PS en charge des universités d'été et permanentes
  • Adélaïde Piazzi, Première adjointe au Maire de Montmorency

bandeaupersonnalitesUMA95.jpg

 

planEcouen.jpg

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 10:30

aubryLogement.jpg

à gauche ou à droite, certains candidats font assaut de pseudo-responsabilité et propose l'austérité budgétaire qui frappera d'abord les plus pauvres, les classes populaires et les classes moyennes. En Île-de-France, 66% des habitants entrent dans les critères du logement social ? Alors l'austérité de droite ou de gauche, c'est simplement indécent !

Martine Aubry propose la construction annuelle de 150 000 logements sociaux, pour un coût de un milliard par an. Pour les nouveaux programmes immobiliers de plus de 15 logements, elle souhaite mettre en place une mixité sociale renouvelée, à raison d'un tiers de logement social, un tiers d'accession sociale à la propriété et un tiers de privé.
Martine Aubry souhaite en outre que la loi SRU instaurant le principe de 20% de logements sociaux dans les villes « soit réellement appliquée », regrettant la faiblesse des sanctions existant actuellement.
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 09:00

AubryRose

Avec Martine Aubry
2012, le changement pour une France plus Juste

 

Mardi 4 octobre 2011
20h30 - Écuries d'Écouen
(derrière l'Hôtel de Ville d'Écouen - plan ici)

 

Débat Public

Gerard_Filoche_1_blog.jpgavec

Gérard FILOCHE

Inspecteur du travail et membre du bureau national du Parti Socialiste

En présence de :

  • Charlotte Brun, Première adjointe au Maire d'Écouen, Conseillère régionale et Secrétaire nationale du PS en charge des personnes âgées, du handicap et de la dépendance
  • Michèle Greneau, Maire de Fontenay-en-Parisis
  • Emmanuel Maurel, Vice Président du Conseil régional, Conseiller municipal de Persan, Secrétaire national du PS en charge des universités d'été et permanentes
  • Adélaïde Piazzi, Première adjointe au Maire de Montmorency

bandeaupersonnalitesUMA95.jpg

 

planEcouen.jpg

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 15:15

Les personnalités du courant socialiste « Un monde d’avance », l’aile gauche du parti emmenée par Benoît Hamon et Henri Emmanuelli, lancent un appel aux électeurs de toute la gauche, en faveur de la candidature à la primaire de la première secrétaire sortante du PS.

Avec les primaires citoyennes, les socialistes et les radicaux ont mis entre les mains du peuple de gauche –c’est-à-dire de tous les Français qui se reconnaissent dans les valeurs de la gauche et de la République– la désignation de leur candidat en 2012. Les 9 et 16 octobre prochain se joue non seulement le choix d’une personnalité, mais aussi et surtout une stratégie et un projet politiques.

La future majorité présidentielle n’aura ni le même périmètre ni le même contenu selon que telle ou tel sera élu(e) le 16 octobre.

Notre appel s’adresse donc aussi aux électeurs de gauche qui ne votent habituellement pas socialiste au premier tour des élections. Vous êtes sympathisant écologiste, communiste, front de gauche, républicain... Vous êtes syndicaliste et impliqué dans les luttes et les mouvements sociaux dans votre entreprise, à l’hôpital, à la Poste, à l’Education nationale, à Pôle emploi ou dans toute autre administration ou service public. Vous êtes militant associatif, altermondialiste, humanitaire, engagé dans le combat pour les droits de l’homme et la lutte contre le recul des libertés fondamentales. Vous n’êtes pas forcément socialiste mais de gauche. Vous pouvez décider du choix du candidat qui pourrait figurer au second tour de l’élection présidentielle face à Nicolas Sarkozy.

Les primaires vous offrent le choix de plusieurs candidats, plusieurs tempéraments, plusieurs identités politiques.

Nous connaissons ce qui fait débat entre les partis de gauche. Nous identifions des convergences : la démocratisation des institutions, le soutien aux services publics, la nécessité d’augmenter le pouvoir d’achat, la réforme fiscale et l’augmentation des prélèvements sur le capital. Nous connaissons aussi les sujets qui font toujours débat, les priorités sociales, le nucléaire et la transition écologique, la politique salariale, certains aspects de la construction européenne.

Voilà des années que nous sommes engagés, souvent au côté des autres forces de gauche et écologistes, mais aussi en soutien et en solidarité avec les mouvements sociaux, pour faire obstacle aux politiques de la droite, au démantèlement de notre modèle républicain, à la remise en cause des droits sociaux et des avancées issues du Conseil national de la Résistance.

Au sein de notre parti, nous avons défendu ces exigences, proposé une voie alternative au néolibéralisme, soutenu des idées qui hier semblaient minoritaires et apparaissent aujourd’hui indispensables face à la crise : ainsi du retour assumé de l’intervention publique, de la taxation des mouvements financiers, de la hausse des salaires qui ne sont pas l’ennemi de l’emploi, de la nécessaire transition énergétique...

Ces sujets qui font débat à gauche, font aussi débat entre les candidats à la primaire. Les priorités ne sont pas les mêmes, sur la rigueur budgétaire, les restrictions au libre échange, la lutte contre les délocalisations et les licenciements boursiers ou le non cumul des mandats.

Nous avons participé activement à l’élaboration du projet socialiste et avons pu observer la capacité et la volonté de Martine Aubry de prendre en compte notre point de vue dans une synthèse nouvelle entre la responsabilité de gouverner et l’ambition de transformation sociale : création d’une banque publique d’investissement, sortie progressive et définitive du nucléaire civil, réduction des écarts de salaire, juste échange contre le dumping social et environnemental, réorientation radicale du projet européen, revalorisation des salaires.

Au-delà de ses qualités de dirigeante qui fédère, ses aptitudes de femme d’Etat qui n’oublie pas qu’elle est socialiste avant d’être gestionnaire, c’est à l’aune de sa détermination à engager le pays vers un nouveau modèle de développement que nous avons décidé de lui apporter notre soutien.

Avec nous, avec les socialistes et les radicaux, votez le 9 octobre pour Martine Aubry.

Benoît Hamon, Porte-parole du parti socialiste, conseiller régional d'Île-de-France

Henri Emmanuelli, membre du bureau national, député, président du conseil général des Landes

Marie-Noëlle Lienneman, membre du bureau national, sénatrice

Pouria Amirshahi, secrétaire national

Charlotte Brun, secrétaire nationale, conseillère régionale et Première adjointe au Maire d'Ecouen

Jean-Jacques Chavigné, membre du conseil national

Pascal Cherki, membre du bureau national, Maire du XIVe arrondissement de Paris

Stéphane Delpeyrat, membre du conseil national, Vice-président du conseil régional d'Aquitaine, Maire de Saint-Aubin

Olivier Dussopt, porte-parole de Martine Aubry, député, Maire d'Annonay

Gérard Filoche, membre du bureau national

Jérôme Guedj, membre du bureau national, Président du conseil général de l'Essonne

Razzy Hammadi, secrétaire national

Régis Juanico, secrétaire national, député, conseiller général de la Loire

Bruno Julliard, secrétaire national

Renaud Lagrave, membre du bureau national, premier secrétaire fédéral des Landes, Vice président du conseil régional d'Aquitaine

Marianne Louis secrétaire nationale, conseillère régionale, adjointe au Maire d'Evry

Emmanuel Maurel, secrétaire national, Vice président du conseil régional d'Île-de-France

Germinal Peiro, secrétaire national, député, conseiller général de Dordogne

Nadia Pellefigue, membre du bureau national, conseillère régionale de Midi-Pyrénées

Paul Quilès, ancien ministre

Liem Hoang-Ngoc, secrétaire national adjoint, député européen

Roberto Romero, secrétaire national adjoint, conseiller régional d'Île-de-France

Isabelle Thomas membre du bureau national, Vice présidente du conseil régional de Bretagne

Eric Thouzeau, membre du conseil national,

Michel Vergnier membre du bureau national, député, Maire de Guéret

Partager cet article
Repost0