Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 07:53

Face à la montée des «idéologies inquiétantes», 25 élus, intellectuels et syndicalistes de gauche, du PS à Europe Écologie Les Verts en passant par le PRG, le PCF et la CFDT, lancent un appel unitaire pour la tenue d'«assemblées des gauches» en vue de reconquérir l'électorat.

----------------

puceinvite.jpg

Les Français viennent de manifester encore, à l'occasion des élections cantonales, leur refus de la politique de Nicolas Sarkozy et leur attente de véritables changements. Mais le niveau de l'abstention comme l'audience grandissante du Front National exigent un sursaut des forces de gauche et écologistes. La seule volonté de sanctionner la droite et le pouvoir en place ne saurait en effet suffire à leur assurer la victoire.

Notre constat

L'incertitude sur l'avenir, les doutes, parfois même le rejet des politiques et les peurs viennent en écho à la crise sociale, économique, écologique et démocratique qui s'est installée dans notre pays, en Europe et dans de nombreuses régions de la planète. La gauche et les écologistes doivent donc convaincre de leur capacité à transformer en profondeur la société, les conditions de vie et notre mode de développement.

Malheureusement, leurs divisions entretiennent la confusion, la focalisation sur les combats de personnes accroit la défiance, l'absence de plateforme commune portant une alternative décourage les couches populaires, entretient un brouillage des lignes politiques et laisse le champ libre à des idéologies inquiétantes. 

Pour être  au rendez-vous des attentes populaires, la gauche et les écologistes doivent prendre conscience que deux exigences s'imposent à eux:

- celle du rassemblement de l'ensemble des forces de gauche et écologistes, sans lequel aucune victoire électorale n'est possible

- celle de la formulation d'une véritable alternative de pensée et de gouvernement.

Dans les discours, l'unité est souvent invoquée, mais les actes tardent à venir. Or, il y a urgence à lancer une telle démarche, même sans préjuger de la nature de l'accord final. Désormais, tout retard devient un lourd handicap! Voila pourquoi nous appelons les responsables des différents partis à prendre des initiatives concrètes, afin d'engager cet indispensable rassemblement et de définir ensemble les orientations partagées qui serviront de base à une nouvelle majorité législative et gouvernementale.

Notre proposition

Les institutions actuelles de la Vème République tendent à réduire la démocratie à des choix de personnes. Tout montre les faiblesses et les dangers de cette hyper présidentialisation. C'est par un projet et des propositions de changements réels que l'on pourra mobiliser largement les électeurs et les citoyens. C'est en donnant au travail des idées la place qui doit être la sienne -première- qu'on pourra ramener vers les urnes tous ceux qui ne croient plus à l'exemplarité et à la sincérité de leurs dirigeants. 

Certains d'entre nous ont suggéré, il y a plus d'un an, que soient organisés des Etats généraux pour préparer cette alternative, en associant, au-delà des partis, celles et ceux qui, engagés dans les syndicats, les associations, la vie citoyenne, constituent les forces vives de la gauche et de l'écologie. Il n'est pas trop tard pour que les citoyens fassent entendre aujourd'hui leur volonté unitaire et participent à la préparation des changements qu'une gauche rassemblée devra engager dès son arrivée au pouvoir.

Dans cet esprit, nous proposons la tenue d'«assemblées des gauches », réunissant des responsables et des militants des diverses sensibilités de la gauche et de l'écologie et nous entendons montrer par l'exemple (1) que cela est possible. Ces rencontres permettront:

- une confrontation constructive entre les différents points de vue sur des sujets importants, tels que: l'éducation, l'énergie, les modes de production et la création d'emploi dans un modèle qui préserve l'avenir des hommes et de la planète, la place du travail, les choix en faveur d'une société fondée sur la solidarité et la confiance.

- l'élaboration de propositions unitaires ambitieuses. Les éventuelles différences d'approche seront explicitées. Il ne s'agit en rien de nier les désaccords, mais de clarifier le socle commun d'une action transformatrice, en privilégiant la coopération et en dépassant la stricte concurrence entre les diverses cultures.

Devant le malaise qui traverse notre pays et les grandes difficultés que rencontre un nombre croissant de nos concitoyens, il faut aller à l'essentiel, ne pas se laisser égarer par des enjeux seconds et redonner à la politique toute sa noblesse. C'est le sens de notre appel à la mobilisation de tous ceux qui veulent être acteurs de ce mouvement d'unité, hors duquel il ne peut y avoir ni rénovation ni reconquête. Telle est aujourd'hui l'urgence absolue pour la gauche.

---------------

Les signataires:

Pouria AMIRSHAHI (secrétaire national du PS), Jean AUROUX (ancien ministre), Jean-Paul BACHY (président de la région Champagne Ardenne), Etienne BUTZBACH (maire de Belfort), Gilles CANDAR (président de la société d'études jaurésiennes), Michel CHAMPREDON (maire d'Evreux), Gérard CHARASSE (député de l'Allier), Maxime DUMONT (responsable syndical, CFDT), Anne FERREIRA (vice présidente de la Région Picardie), Daniel FONTAINE (maire d'Aubagne), Eric GAUTIER (président du Conseil général des Deux-Sèvres), Guy GEORGES (ancien syndicaliste), Daniel GOLDBERG (député de Seine- Saint Denis), Eddy KHALDI (militant laïque), Rémi LEFEBVRE (universitaire), Jérôme LAMBERT (député de la Charente), Ivan LEVAI (journaliste), Marie-Noëlle LIENEMANN (ancienne ministre), Alain LIPIETZ (ancien député européen Europe Ecologie Les Verts), Emmanuel MAUREL (vice président de la Région d'Ile de France),  Jean MICHEL (député du Puy de Dôme), Stéphane PEU (vice président de la communauté d'agglomération de Plaine Commune), Paul QUILES (ancien ministre), Lucile SCHMID (Europe Ecologie Les Verts), Emile ZUCARELLI (maire de Bastia)

(1) La 1ère réunion « assemblée des gauches » portera sur le thème du logement et se tiendra le 4 mai 2011 à Paris. La 2ème réunion portera sur le thème de l'éducation et se tiendra le 14 mai à Belfort. La 3ème réunion portera sur le thème de l'énergie et se tiendra le 4 juin à Evreux.

Partager cet article

Repost0

commentaires