Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 14:54

hessel-copie-1.jpgToutes les vieillesses ne sont pas des naufrages. Celle de Stéphane Hessel, l’infatigable pèlerin de la résistance, est venue contredire la maxime du Général.

Il était reparti à l’abordage des idéaux au couchant flamboyant de sa vie, s’invitant une dernière fois dans l’époque pour transmettre le souffle brûlant qui l’animait toujours. Ultime témoignage du courage sublime des femmes et des hommes qui permirent à la civilisation européenne de renaître dans le combat alors que la nuit totalitaire s’abattait sur les frêles épaules d’un continent à genoux.

Grand père moqueur, c’est la jeunesse de toute l’Europe qu’il enflamma dans sa belle et rebelle révérence au monde. Indignés, indignados, la prise d’arme fut continentale. Les cariatides de l’Europe s’effritent à mesure que le mythe européen s’effiloche comme un rêve au petit matin, mais toute une génération mobilisée a montré, à la suite de la publication d’Indignez-vous, que les cœurs généreux savent toujours s’assembler pour porter haut les idéaux qui ont conduit hier nos aînés à résister.

Sa vie fut le roman du siècle, l’encre avec laquelle elle fut écrite était trempée dans l’Universel.

Son plus bel héritage restera la transmission de cette conviction profonde : tous les rêves sont à portée de main, et quelles que soient les incertitudes du temps présent, il faut conserver une confiance inébranlable en l’avenir. Soyons à la hauteur de cet héritage.

Maintenant la Gauche

Partager cet article

Repost0

commentaires