Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 17:28
Pouria Amirshahi

Depuis trop longtemps, les pays du Sud sont menacés sur les plans démographique, économique, écologique, démocratique et sur le plan des capacités régaliennes des États. Les réveils démocratiques en cours dans les peuples d’Afrique et du Moyen-Orient ouvrent de nouvelles perspectives pour construire les voies nouvelles d’un développement librement choisi et durable. Cette nouvelle donne appelle une réponse ambitieuse.

Le bureau national du Parti socialiste a adopté hier les propositions pour une nouvelle politique de développement et de coopération et pour renouveler la francophonie.

Retrouver les propositions sur le site du PS : http://www.parti-socialiste.fr/communiques/pour-une-nouvelle-politique-de-developpement-et-de-cooperation

Les socialistes entendent réorienter la politique française d’aide au développement pour faciliter le renforcement des États fragiles, pour investir dans le développement économique et pour amorcer une gestion responsable des biens publics mondiaux : le climat, l’air, l’eau, la biodiversité, les grands massifs forestiers.

Les socialistes poursuivront la contribution de la France aux objectifs du millénaire pour le développement. Ils tiendront l’engagement de consacrer 0,7% réels du PIB à l’aide au développement.

Pour redonner à la France les moyens d’agir et de peser, les socialistes proposent de reconstituer une capacité d’intervention bilatérale en aides dans les pays les plus pauvres. L’effort de la France en la matière fera l’objet d’un débat parlementaire annuel, et d’une véritable campagne d’information du public. De même,  la France mettra tout en œuvre pour renforcer les solidarités entre l’Europe et l’Afrique et donner aux institutions et programmes internationaux plus d’efficacité et de cohérence. Les socialistes agiront pour faire converger vers le haut des normes internationales dans les domaines social, environnemental et culturel, pour renforcer la lutte contre l’évasion fiscale et pour renforcer les coopérations régionales. Ils défendront la création d’une banque euro-méditerranéenne de co-développement et d’investissement.

Les socialistes encourageront le réseau culturel français à l’étranger, victime du désengagement de l'État. Ils encourageront la coopération décentralisée. Le rôle des pouvoirs locaux, des sociétés civiles et l’action des ONG doit en effet être revalorisé. La mise en cohérence de cette politique passera par un ministère ou un secrétariat d'État clairement identifié. Le gouvernement doit pouvoir disposer d’une vision géopolitique à moyen et long terme.

Enfin, les socialistes proposent une nouvelle étape pour la francophonie et la consolidation d’un espace francophone solidaire. Les Maisons de la Francophonie seront développées. Une Agence francophone de l'Éducation et pour la coopération éducative sera fondée pour mettre en place un programme « Erasmus » francophone. L’audiovisuel extérieur sera renforcé. Enfin, la France proposera l’adoption d’un « passeport culturel » de la francophonie, facilitant le sentiment d’appartenance commune et permettant d’envisager des échanges culturels entre les ressortissants de cet espace.

Pouria Amirshahi
Secrétaire national du PS à la coopération, à la francophonie, à l’aide au développement et aux droits de l’homme

Partager cet article

Repost0

commentaires