Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 09:30
 

 

Le Grand Paris de Nicolas Sarkozy :
le fait du prince

 

Vendredi 26 Février


 

Dans un entretien à la revue « Architecture aujourd’hui » consacré au Grand Paris, Nicolas Sarkozy fait fi des besoins des Franciliens, du rôle des collectivités locales et de leurs projets.

 

Le Grand Paris devait être une ambition commune pour la métropole. En mettant de côté toute démarche partenariale avec les collectivités locales, ce projet se résume de plus en plus au fait du prince.

 

Le Grand Paris devait être une réponse immédiate aux besoins de solidarité et de coordination de nos territoires, comme y travaille déjà Paris Métropole. Ce projet se limite désormais à une reprise en main autoritaire par des instances non élues (Société du Grand Paris et Atelier International du Grand Paris) des outils d’aménagement de l’Ile-de-France.

 

Dans cet entretien, Nicolas Sarkozy ne répond pas non plus à la question essentielle du financement du projet de métro automatique de Christian Blanc, alors même que les services du gouvernement étudieraient les modalités d’une taxe supplémentaire et injuste pour les Franciliens.

 

L’Ile-de-France a au contraire besoin d’un Etat qui participe loyalement aux grands projets d’amélioration des transports, qui s’engage dans la réduction des inégalités territoriales et qui respecte sa parole envers les collectivités locales.

 

Plutôt qu’un « Grand Paris imposé d’en haut, nous défendons un « Grand Paris par la preuve » qui réponde rapidement et réellement aux besoins des Franciliens. Ce Grand Paris solidaire, nous le mettrons en œuvre par le plan de mobilisation pour les transports. Ce grand Paris partenarial, nous le construirons par un pacte avec les maires bâtisseurs. Ce Grand Paris durable, nous le bâtirons par toutes nos propositions pour la transformation écologique des territoires.

   

Partager cet article

Repost0

commentaires