Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 08:04

Jeudi 27 janvier 2011

Communiqué de presse d’Emmanuel MAUREL, Vice-président en charge de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’alternance et de Guillaume BALAS, président du Groupe socialiste au Conseil régional d’Ile-de-France

Commission permanente du 27 janvier 2011 : Le groupe socialiste vote l’exécution budgétaire du premier volet du plan régional de formation.

maurel2Parce que le retour de la croissance durable en Île-de-France passe aussi par la formation professionnelle et l’emploi, les élus socialistes du Conseil régional vote aujourd’hui, en Commission permanente, le premier volet de leur plan régional.

Pour Emmanuel Maurel, Vice-président en charge de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’alternance : « la Région cible prioritairement les demandeurs d’emploi et les apprentis parce que c’est auprès de ces populations que notre utilité sociale est la plus forte ».

Les politiques régionales en direction des demandeurs d’emploi.

Les choix politiques gouvernementaux ont réduit les marges financières de Pôle Emploi alors que le Ministère du Travail reconnaît une hausse de 5,3% de ses inscrits sur l’ensemble de l’année 2010.

C’est pourquoi le groupe socialiste appuie le premier volet du plan régional de formation qui consacre dès le début de l’année 2011 140 millions d’euros en formation pour les demandeurs d’emploi.

  • 68 millions seront consacrés au financement de l’offre de formation des demandeurs d’emploi, à travers le Programme « compétences » et le financement de l’Association de formation des professionnels adultes (Afpa).
  • 55 millions seront affectés à la rémunération des demandeurs d’emploi en formation lorsque ceux-ci ne sont plus indemnisés par Pôle Emploi.

L’apprentissage.

Autre levier d’action régionale de premier plan, l’apprentissage : La Région a décidé de poursuivre son engagement massif auprès des jeunes à travers ce dispositif sur lequel elle a pu développer une véritable expertise  et dont l’efficacité n’est plus à démontrer : 70 % des apprentis trouvent un emploi à l’issu de leur formation, et parmi eux 70 % décrochent un CDI.

La Région va renforcer son action pour le développement de l’apprentissage en développant 3 axes complémentaires :

  • Tout d’abord la Région se donne les moyens de pérenniser son action auprès des apprentis en finançant massivement, cette année encore, les centres de formation d’apprentis, avec l’injection de 140 millions d’euros.
  • La Région se fixe ensuite pour nouvel objectif de faire sauter les « verrous » sociaux qui expliquent le décrochage de certains apprentis. Ce suivi individuel et qualitatif de l’apprenti, appelé « Dispositif Qualité », et expérimenté depuis un an, a permis de faire baisser de 20 % à 13 % le décrochage des apprentis franciliens.
  • La Région va également financer 100 postes de Développeurs de l’Apprentissage qui joueront le rôle d’ambassadeurs de l’apprentissage auprès d’entreprises franciliennes dans des secteurs comme le tertiaire où ce dispositif a encore des marges de progression. Une enveloppe d’1,3 millions d’euros sera consacrée à ce dispositif.

Pour Guillaume Balas, « la formation professionnelle tout au long de la vie constitue un levier indispensable non seulement à l’ambition économique francilienne mais également à une approche sociale et innovante de l’emploi. »

Partager cet article

Repost0

commentaires