Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 11:43

Pour Emmanuel Maurel, principal animateur de l’aile gauche du PS, le discours prononcé par le candidat François Hollande au Bourget il y a un an, garde sa validité. Pour en retrouver l’esprit, deux conditions, selon le vice-président de la région Île-de-France: un Parlement affirmé et une gauche rassemblée.

Extrait de l'entretien à retrouver dans son intégralité dans L'Humanité de ce lundi.

Maurel Saint-Quentin 17-10-2012 rueLa finance est-elle encore 
un « adversaire » ?

Emmanuel Maurel. Le gouvernement 
a l’occasion de le prouver dans les mois 
qui viennent à la fois en musclant la réforme bancaire, et en acceptant de substantiels amendements à ce qui vient d’être négocié par quelques partenaires sociaux. Il faut notamment que, sur les accords de maintien de l’emploi, on parvienne à une rédaction bien plus stricte, car là, on voit bien où est la flexibilité, moins la sécurité pour les salariés.

Une politique plus affirmée est-elle 
possible, quand la gestion de la crise 
semble peser beaucoup dans les choix 
du gouvernement ?

Emmanuel Maurel. Il faut renouer 
avec l’esprit du discours du Bourget 
et le transcrire en actes. En 2013, 
sur la politique industrielle, la politique fiscale et la politique sociale, c’est possible. Cela suppose un Parlement qui joue son rôle, une gauche qui se rassemble autour de propositions fortes. Deux exemples. Il y a un an tout juste, toute la gauche adoptait au Sénat une proposition de loi communiste sur les licenciements boursiers. Pourquoi 
ne pas la représenter, maintenant 
que nous sommes au pouvoir ? 
Un appel a par ailleurs été signé par 
des responsables, tels Pierre Laurent, Jean-Vincent Placé, Marie-Noëlle Lienemann, pour baisser à 5% le taux de TVA pour la construction de logements sociaux. Voilà une autre victoire pour
 la gauche, facile à transposer en actes, 
et de façon rassemblée.

Lire l'intégralité de l'entretien dans L'Humanité de ce lundi

Partager cet article

Repost0

commentaires