Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 16:37

IMG_2521L’Université d’été de La Rochelle intervenait cette année dans un contexte particulier, quelques jours après un remaniement gouvernemental et au cœur d’un débat de grande ampleur  au sein du Parti socialiste sur la ligne économique choisie par l’exécutif.

Le Premier ministre a réaffirmé dès le jeudi 28 août devant les élus socialistes le cap libéral assumé devant le Medef la veille. Les travaux de l’université d’été ont pourtant été l’occasion de se rendre compte que cette politique était loin de remporter une large adhésion chez les militants présents.

Ainsi on peut relever notamment les applaudissements nourris qui ont accueilli les propos d’Emmanuel Maurel qui intervenant dans la plénière consacrée aux attentes du mouvement social envers la politique samedi matin lorsqu’il a rappelé que si le mouvement social n’a pas toujours raison, ceux qui ignorent ses interpellations ont toujours tort.

Au même moment, les parlementaires «frondeurs» de «Vive la gauche !» se sont réunis dans une salle bondée. Marie-Noëlle Lienemann, Jérôme Guedj et Gérard Filoche participaient à ce rassemblement et se sont félicités de ce mouvement grandissant. Comme l’a affirmé Jérôme Guedj «Nous sommes le Parti Socialiste. Ce n’est pas nous qui le fracturons». Cette réunion est une bonne nouvelle, qui montre que l’initiative de Vive la gauche ! suscite un espoir et ouvre un espace politique pour infléchir la politique gouvernementale.

Marie-Noëlle Lienemann présidait par ailleurs samedi après-midi la plénière consacrée à l’unité de la gauche en présence des représentants des formations politiques de gauche, lors de laquelle Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF, a été longuement ovationné par les militants en rappelant que la politique du gouvernement ne correspondait pas à celle pour laquelle les Français ont choisi la gauche en 2012.réunionVLG Lors de cette même table ronde, Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, a également rencontré le succès en rappelant que les écologistes s'étaient engagés avec les socialistes dans la préparation d'un projet commun, qui n'a rien à voir avec la politique menée aujourd'hui. Le rassemblement de la gauche, comme le rassemblement des socialistes, n'est pas possible sur un projet libéral ; il n'est pas possible lorsqu'on revient sur l'application d'une loi ALUR préparée et défendue par toute la gauche, sur l'encadrement des loyers.

Nos camarades Jérôme Guedj et Gérard Filoche ont pu également porter efficacement nos idées à travers les ateliers très suivis consacrés respectivement aux fractures territoriales et à la santé au travail dans lesquels ils sont intervenus samedi. De même, les militants de la motion 3 se sont saisis avec pertinence de la possibilité d’interpeller les intervenants dans les ateliers comme en plénière tout au long des travaux de l’université d’été.

Les discours de Jean-Christophe Cambadélis et Manuel Valls dimanche matin, sans surprise, ont montré un écart alarmant entre leurs prises de position qui se voulaient inscrites dans la tradition progressiste de la gauche et la réalité des actes du gouvernement au quotidien.

Les rencontres de notre sensibilité à l’occasion de cette édition 2014 de La Rochelle ont été réussies.  Dès le vendredi soir, un dîner a réuni 150 camarades de Maintenant la Gauche dans une ambiance très conviviale. Nous étions bien plus nombreux encore à nous retrouver pour la réunion de courant du samedi soir lors de laquelle chacun a pu mesurer la combativité qui nous anime dans la bataille politique qui s’engage pour conserver au Parti son caractère 10524242_10152670421785816_2421416802704088345_osocialiste. Gérard Filoche a alerté sur la nécessité de ne pas laisser subir au PS le sort du Labour britannique quand Tony Blair a éliminé les uns après les autres les adversaires de gauche de sa ligne au sein du parti.

Nous participerons ainsi aux Etats Généraux des Socialistes pour consulter à cette occasion les militants sur la politique menée par le gouvernement. Il reste cependant indispensable d’engager au plus vite au plus vite un véritable processus de congrès, comme le prévoient les statuts du PS, qui donne lieu à un vote d’orientation.

Rendez-vous est maintenant pris à Bierville dans l’Essonne les 3, 4 et 5 octobre pour l’Université de rentrée de Maintenant la Gauche pour laquelle les inscriptions sont ouvertes !

Partager cet article
Repost0

commentaires