Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 17:09

Benoît Hamon ne démissionne plus, et pose ses conditions pour rester

Créé le 09.06.09 à 16h37 | Mis à jour le 09.06.09 à 17h18  | 20minutes.fr
Benoit Hamon, fin mai 2009.
Benoit Hamon, fin mai 2009./SIPA

EUROPEENNES - Le porte-parole souhaite conserver son poste si le parti se dote «d'un projet» avec l'ensemble de la gauche...

On attendait un départ. Pourtant, Benoît Hamon et ses proches seraient disposés à rester au sein de la direction du Parti socialiste, apprend-on ce mardi. En troisième position sur la liste Ile-de-France, le porte-parole du PS n'a pas été réélu, symbolisant à lui-seul la déroute du parti lors des élections européennes.

«Nous y mettons deux conditions», explique Razzy Hammadi. La mise en place d'«une plate-forme de travail pour un projet alternatif» et d'une «Maison de toutes les gauches, des socialistes aux Verts». «Nous pensons que ce qui est demandé et exigé par nos concitoyens est une espérance», poursuit le proche de Benoît Hamon.

Une espérance qui passe par un dispositif incluant ces deux conditions. «Hamon peut conduire ce processus», assure par ailleurs le député Régis Juanico, un autre proche de Benoît Hamon cité par leparisien.fr.

Le soutien de Martine Aubry

Le sujet de sa démission a été abordé «collectivement» lors d'une réunion des proches de Benoît Hamon avant le Conseil national prévu ce mardi à 17h. Les proches de l'eurodéputé battu le 7 juin - gauche du parti- attendent maintenant une «réponse de la direction».

Martine Aubry, Première secrétaire, avait assuré Benoît Hamon de son soutien dimanche soir, assurant que sa «plus grande tristesse» était son échec en Ile-de-France. Elle avait affirmé souhaiter «qu'il reste porte-parole. Il est l'une des rares images positives du parti.»

«Nous y mettons deux conditions», explique Razzy Hammadi, proche d'Hamon : «une plate-forme de travail pour un projet alternatif» et la mise en place «d'une Maison de toutes les gauches, des socialistes aux Verts». «Hamon peut conduire ce processus», explique le député Régis Juanico, autre proche d'Hamon.

Partager cet article

Repost0

commentaires