Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 10:20

Les socialistes ne se risquent plus à faire de pronostics

Nicolas Barotte - Le Figaro - 27/10/2008
Benoît Hamon représente l'aile gauche du Parti socialiste.Benoît Hamon représente l'aile gauche du Parti socialiste. Crédits photo : Le Figaro

Le taux de participation rend incertaine l'issue du vote sur les motions, le 6 novembre.

«Les militants vont tourner leur main sept fois autour de l'urne avant de se décider.» Le vote sur les motions pour le congrès de Reims, le 6 novembre, arrive à grands pas. Mais les experts affichent leur perplexité. «Si une motion n'arrive pas très nettement en tête, tout est possible», constate l'un d'eux. Le brouillard est d'autant plus épais que l'incertitude plane sur le taux de participation.

Les grands chefs n'ont pas l'air inquiets pour autant. Benoît Hamon ? «On fait un peu plus, un peu partout», dit-il surpris. Martine Aubry ? «Une étape après l'autre», assure-t-elle prudente. Ségolène Royal ? Chez les militants, «ça réfléchit», observe-t-elle en souriant. Bertrand Delanoë ? Détendu, il pense déjà à comment il devra s'organiser après le vote…

Les signes sont contradictoires. Les sondages placent toujours le maire de Paris en tête des personnalités socialistes préférées. «Les sondages sont faits sur les sympathisants, cela ne veut rien dire sur le vote des militants pour le congrès», remarque un membre de la direction. Effectivement, sur le terrain, Bertrand Delanoë ne provoque pas l'enthousiasme. «Lui, il n'a pas de réseau structuré», explique un signataire de sa motion. «Il y a peut-être une majorité silencieuse au PS qui ne se déplace pas.»

 

Aubry remplit les salles

Pour Ségolène Royal, c'est l'inverse. Dans les enquêtes d'opinion, elle perd du terrain. Mais son meeting au Zénith fin septembre a montré qu'elle pouvait réunir des milliers de sympathisants. Le PS bruisse donc de rumeurs sur son éventuelle «remontée».«Gagner, cela semble exagéré», modère un de ses soutiens. Mais elle peut faire un résultat «raisonnable». Suffisant pour ne pas être éliminée. L'ancienne candidate à l'Élysée s'attend-elle à être victime d'une manœuvre d'encerclement de la part de ses adversaires ? «Peut-être que vous ne vous trompez pas», a-t-elle répondu à cette question, dimanche, au «Grand Jury» RTL-Le Figaro-LCI.

Entrée en campagne tardivement, Martine Aubry remplit les salles mieux qu'elle ne l'espérait. «Elle peut arriver en tête», assure un de ses partisans. Lundi, son père Jacques Delors lui a fait part de son soutien : sa motion «ranime mon espoir dans un avenir meilleur et fraternel», a-t-il déclaré. Mais durant les débats contradictoires, ses adversaires sont assurés de remporter, contre elle, l'adhésion de la salle en brandissant comme argument le «respect du vote des militants». Sur ce terrain, Martine Aubry, alliée à Laurent Fabius qui s'était affranchi de la position du PS sur la Constitution européenne en 2005, est en difficulté.

Dans l'équipe de Benoît Hamon, on fait semblant de croire aux chances de sa candidature au poste de premier secrétaire. «Choisir Benoît Hamon, c'est offrir une garantie démocratique aux militants qui dans leur grande majorité ne veulent pas trancher» la question de la présidentielle, explique Razzy Hammadi dans une interview au site Internet Médiapart. À l'applaudimètre, le député européen fait aussi bien que ses pairs. Dans les salles, sa critique du libéralisme est bien accueillie. Mais attention à l'illusion d'optique, corrige-t-on dans les autres motions : «Il a une fraction très organisée, notamment chez les jeunes, qui monopolise la parole dans les salles. Pas sûr que cela se traduise dans les votes.» Un autre ajoute : «Il y a eu un mouvement en sa faveur il y a quelques semaines. Mais après le coup de cœur, les militants se demandent qui peut être premier secrétaire ?» Là, Hamon marque le pas face aux présidentiables. À moins qu'eux-mêmes ne soient coiffés au poteau par un candidat de compromis plus susceptible de rassembler…

Partager cet article

Repost0

commentaires