Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 17:32
Benoît Hamon appelle à un débat public avec ses concurrents

 

Benoît Hamon, candidat à la succession de François Hollande à la tête du PS, a appelé mardi le premier secrétaire à organiser un débat public entre les représentants des six motions socialistes en vue du Congrès de Reims organisé du 14 au 16 novembre.

"Je demande que le PS et le premier secrétaire prennent l’initiative d’organiser un grand débat entre les premiers signataires des motions" pour que chacun défende "ses convictions", a affirmé l’eurodéputé, premier signataire de la motion "un Monde d’avance", fédérant l’aile gauche du parti.

M. Hamon a rejeté l’argument selon lequel un tel débat "contribuerait à accentuer les divisions" au PS. "Cela me paraît une parfaite hypocrisie quand les uns et les autres, à coups de petites phrases et à coups de déclarations les uns contre les autres, se livrent tous les jours à ce débat par médias interposés".

Il appelle François Hollande à organiser ce débat "sous les formes qu’il décidera", sans exclure un débat télévisé : "il ne faut pas avoir peur d’un débat public".

La crise financière, selon lui, "remet en cause les certitudes, y compris dans nos propres rangs", et "légitime un débat qui porterait sur l’essentiel : sur la nature de la crise" et "les solutions" à y apporter.

"Nous assistons à une agonie du système libéral", ajoute l’eurodéputé pour qui la crise donne "une légitimité" aux thèses défendant notamment "une restriction du libre échange".

M. Hamon, 41 ans, a souligné que sa motion avait déjà réuni 10.000 signatures de militants. "Notre seul et unique objectif est de peser le plus lourd possible au moment ou nous entrons à Reims".

Il a présenté son équipe de 15 porte-parole, surnommée "les Quinze de la Rose", du nom de l’équipe de rugby d’Anglettere.

Soutenu par d’anciens ministres comme Henri Emmanuelli, Paul Quilès ou le sénateur Jean-Luc Mélenchon, ses porte-parole sont en grande majorité des jeunes, notamment l’ancien président de l’Unef et actuel adjoint au maire de Paris Bruno Julliard, l’ancien président du MJS Razzy Hammadi, secrétaire national du PS, le plus jeune député de l’Assemblée nationale Olivier Dussopt, ou encore le maire de Blois Marc Gricourt.

em/swi/sh

© 1994-2008 Agence France-Presse

Partager cet article

Repost0

commentaires