Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 07:53
Congrès fédéral du Val-d'Oise - 19 mars 2018 - Saint-Ouen-l'Aumône - Ce qu'en pense L'Union & l'Espoir dans le Val-d'OiseCongrès fédéral du Val-d'Oise - 19 mars 2018 - Saint-Ouen-l'Aumône - Ce qu'en pense L'Union & l'Espoir dans le Val-d'Oise

Intervention de Frédéric Faravel à l'entrée du congrès fédéral du Val-d'Oise du Parti socialiste pour « L'Union & l'Espoir », texte d'orientation n° 4 – lundi 19 mars 2018, Maison de quartier des Chennevières à Saint-Ouen-l’Aumône

Chers camarades,

Un mot d'abord pour saluer l'excellente campagne d'Emmanuel Maurel lors de ce congrès et dire que le score de jeudi dernier ne reflète pas selon nous la qualité du texte qui était soumis aux militants socialistes et du premier signataire qui le portait.

Vous dire aussi que la conclusion de ce congrès n'écarte pas quelques inquiétude, car si le texte d'orientation d'Olivier Faure est arrivé largement en tête, il reste essentiellement structuré autour d'une méthode de travail plutôt que sur une orientation politique lisible pour nos compatriotes. Le refus exprimé par Olivier Faure de faire une quelconque synthèse, dans un sens ou dans un autre ((à ce titre, même si nous ne partageons pas leur orientation, nous saluons la clarté des thèses défendues par les camarades qui promouvaient le texte de Stéphane Le Foll), renforce ce sentiment. Car nous restons convaincus que les socialistes avaient et ont toujours besoin d'être rapidement audible des Français pour incarner l'opposition au gouvernement libéral d'Emmanuel Macron.

Nous voulons croire en tout cas que l'annonce renouvelée d'Olivier Faure, notre futur premier secrétaire, d'être jeudi aux côtés des fonctionnaires et des cheminots, comme l'avait proposé Emmanuel Maurel, est un signe positif. Nous l'encourageons à poursuivre sur ce chemin … de fer, évidemment.

Nous appelons donc à accélérer le calendrier de travail pour doter le parti d'une orientation. Pour notre part, le parti s'étant donné avant tout une méthode de travail, nous nous sentons toute latitude pour participer à la refondation idéologique et continuer à défendre les propositions que nous avions faites dans ce congrès.

Quelques considérations plus personnelles et non moins politiques :

  • saluer d'abord la disponibilité de notre délégué général, Guy Melin, qui est toujours là quand on a besoin de lui avec toute l'équipe des permanents, pour répondre à nos questions et résoudre les difficultés que nous rencontrons. La fédération ne vivrait pas sans lui et son équipe. Qu'il en soit remercié chaleureusement.

  • Dire un mot des missions que Rachid Temal a dû assumer comme coordonnateur du Parti socialiste, dans une période particulièrement difficile. Assumer les conséquences de la défaite, faire fonctionner le parti alors que la confusion politique régnait et que nous n'avions plus d'argent, affronter un douloureux plan social (douloureux avant tout pour ceux qui en sont victimes) et d'autant plus douloureux qu'il s'agissait de virer des camarades. On pourra toujours dire – en étant bien intentionné et certains plus mal intentionnés – qu'on aurait fait différemment, et c'était sans doute possible, mais la réalité c'est que personne n'aurait aimé être à sa place dans cette situation. Il a droit à notre reconnaissance.

  • Saluer aussi la qualité des débats de section ou de circonscription quand ils ont eu lieu... Pour ma part, je suis allé à Boulogne-Billancourt, Bourg-en-Bresse, Lannester dans le Morbihan et j'ai fini ici même à Saint-Ouen-l'Aumône. Partout je veux souligner la richesse des échanges et le respect qui les accompagnait, notamment avec Eric Nicollet et Ayda Hadizadeh avec lesquels nous avons trouvé parfois des convergences inattendues.

  • Un mot, enfin, de solidarité avec nos camarades de Sarcelles qui traversent un moment difficile qu'on aurait pu leur épargner. Je veux voir dans la participation importante de jeudi soir dans cette section une saine réaction qui complète le fait qu'ils étaient très nombreux pour participer au débat de présentation des textes d'orientation le 13 mars. Cela change de l'image donnée par d'autres sections où les votes sont pléthoriques mais les réunions peu fréquentées.

Les camarades qui ont soutenu le texte d'orientation « L'Union & l'Espoir » vont maintenant se réunir pour débattre en Assemblée générale de l'avenir de la fédération. Nous vous dirons nos décisions après cette AG.

Congrès fédéral du Val-d'Oise - 19 mars 2018 - Saint-Ouen-l'Aumône - Ce qu'en pense L'Union & l'Espoir dans le Val-d'Oise

Intervention de Frédéric Faravel en conclusion du congrès fédéral du Val-d'Oise du Parti socialiste pour « L'Union & l'Espoir », texte d'orientation n° 4

Nous voulons nous engager aujourd'hui dans la refondation du Parti. Nous le faisons sans être dupes et sans abandonner notre liberté de ton, sans abandonner quelques exigences fortes sur l'évolution du Parti dans les mois à venir.

À notre niveau, cela veut dire s'engager dans la fédération ; nous sommes convaincus de la nécessité de travailler ensemble selon quatre axes :

1- la refondation idéologique, dans laquelle la formation devra prendre une place privilégiée qui ne saurait se limiter aux questions techniques (prendre la parole en public, animer une réunion, conduire une campagne électorale, la communication) mais bien au contraire s'élargir à la formation idéologique ;

2- le rassemblement de la gauche qui ne saurait se limiter à des discussions entre partis, mais sans lequel nulle victoire ne sera possible et pour lequel il faudra que le PS revienne au cœur de la gauche ;

3- La préparation des élections :

  • Les Européennes, d'abord, que nous ne pourrons nous permettre d'enjamber, et pour lesquelles nous ne pourrons nous contenter d'annonner à nouveau « Et maintenant l'Europe sociale ! ». Il faudra que notre propos soit quelque peu plus consistant ;

  • Les Municipales et les Départementales, pour lesquelles nous devons entamer un travail de fond sur les programmes dès aujourd'hui, et un travail de forme en reconstruisant notre implantation avec des camarades qui souhaitent s'engager sur le long terme, toujours en ayant à cœur le rassemblement de la gauche.

4- La reconstruction de notre maillage territorial enfin – et la levée de la tutelle sur la section de Garges-lès-Gonesse est une bonne nouvelle – car notre militantisme a besoin d'être en prise avec les territoires et nos concitoyens.

Voilà camarades comment nous rebâtirons l'union et l'espoir, auquel cas nous aurons manqué à la mission que nous devons au socialisme.

Nous soutiendrons donc la candidature de Rachid Temal à la fonction de premier secrétaire fédéral et nous participerons au secrétariat fédéral comme il nous l'a proposé.

Partager cet article

Repost0

commentaires